5 erreurs qui tuent une lettre de motivation

On croit toujours que ça n’arrive qu’aux autres et pourtant, il suffit d’un instant d’inattention pour commettre un impair pourtant facilement évitable. Voilà ceux qui ne pardonnent pas.

  1.  Faire parvenir à une entreprise une lettre destinée à une autre. Vous pensez que ce genre d’erreur n’arrive jamais ? Sauf que tous les recruteurs vous diront qu’ils reçoivent régulièrement des lettres destinées à leurs concurrents ! Alors faites attention, surtout si vous envoyez des candidatures en nombre. Ne faites pas de copier-coller de différents courriers sans vous relire, ni faire attention à l’intitulé du poste !
  2. Adresser sa candidature nominativement à un recruteur qui n’est plus en poste depuis des années. D’autant qu’il n’est pas bien compliqué de passer un petit coup de fil au standard, pour vérifier le nom d’un DRH.
  3. Ne pas mentionner les références d’une offre d’emploi. N’oubliez pas que dans un cabinet ou dans une grande entreprise, un recruteur gère rarement une embauche à la fois. Autant le mettre dans de bonnes dispositions en lui facilitant la tâche et, accessoirement, en lui montrant votre rigueur.
  4. Ne pas préciser clairement le poste que l’on recherche quand on envoie une candidature spontanée. Un recruteur n’est pas un conseiller d’orientation. Si vous ne mentionnez pas le type de poste auquel vous postulez, ne comptez pas trop sur lui pour jouer au devin.
  5. Ne pas relire sa lettre et laisser passer des fautes. Adresser une lettre de motivation sans aucune faute ne sert pas seulement à apporter la preuve de votre maîtrise de la langue. Le soin apporté à sa candidature, c’est aussi un moyen de prouver votre motivation.

Certains recruteurs parcourent rapidement les lettres de motivation, mais d’autres y sont attentifs. Elles recrutent actuellement, n’hésitez pas à lire leur interview.